Pour un meilleur salaire brut et net : une reconversion professionnelle

by raphael57

Tout le monde n'a pas la chance de trouver sa voie du premier coup. Il arrive également que nous ayons choisi une voie qui ne nous était pas destinée pour des circonstances diverses. Mais voilà, rien n'est jamais perdu : l'occasion se présentera tôt ou tard pour faire ce que vous avez réellement envie.

Aujourd'hui, vous avez la possibilité de vous reconvertir, de changer de métier, de poste, pour repartir du bon pied. Un super job, avec sans doute un plus haut salaire brut ou net, n'attend que vous !

Mais la reconversion professionnelle est très sérieuse. Elle mérite une réflexion approfondie. Quand la décider, pour quel poste ou travail changer, et surtout quelles sont les démarches que vous devez suivre ?

Quand décider de votre reconversion ?

Un employéLa reconversion est souvent un changement radical. Vous quittez par exemple votre emploi de bureaucrate pour devenir potier, ou l'inverse. En tout cas, vous changez pour améliorer vos conditions, que ce soit pour un meilleur revenu ou pour un meilleur emploi du temps. Mais au-delà de tout, vous changez pour ce qui vous plait réellement.

Il n'y a pas d'âge idéal pour se reconvertir. Vous pouvez le faire après une année d'exercice comme vous pouvez le faire à quelques années de la retraite, ou même au-delà. Mais la reconversion dépend tout de même de vos possibilités et de votre conviction. Elle passe la plupart du temps par une période creuse. Le bon moment est celui où vous êtes prêt à vous lancer. Cela signifie avoir constitué un matelas relativement confortable pour affronter la période d'inactivité, connaitre déjà votre prochain projet et avoir le punch nécessaire pour repartir à zéro.

Pour quel métier se reconvertir ?

Vous troquez votre emploi pour celui qui vous plait davantage et qui vous offrira une meilleure vie. Cela dépend de chacun. Vous pouvez vous reconvertir pour un autre poste au sein de la même organisation. Vous pouvez aussi quitter votre employeur pour un autre, avec des activités différentes.

Rien ne vous empêche de vous lancer dans une entreprise individuelle. C'est vrai qu'être à son propre compte, c'est toujours l'idéal.

Quoi qu'il en soit, vous choisissez de suivre votre vocation. Mais vous pouvez aussi choisir une activité qui ne vous est pas familière du tout, mais pour laquelle vous avez de l'espérance de réussite.



Réfléchissez bien avant de vous lancer

Beaucoup de personnes décident de quitter leur emploi du jour au lendemain pour refaire leur vie. C'est leur droit. Elles déposent alors leur démission, avec ou sans préavis. Mais c'est un gros risque auquel tout le monde n'est pas préparé.

L'idéal est de prendre son temps afin de bien réfléchir à toutes les perspectives. Vous commencez par vous remettre en question : est-ce que votre travail actuel vous mine ou est-ce un coup de blues passager ? Pouvez-vous améliorer votre vie en changeant de voie ? Qu'est-ce qui vous attend et où ? Ces questions vont mener à des réponses plus ou moins précises sur l'opportunité d'une éventuelle reconversion.

Vous n'avez pas à quitter immédiatement votre profession actuelle. La reconversion peut, et devrait même se passer en douceur. Parlez-en à vos proches et amis pour avoir leur avis. Ne vous précipitez pas et partez d'une décision réfléchie.

Informez-vous ensuite sur votre prochaine destination : quelles sont les perspectives et quelles sont vos chances de percer dans ce nouveau métier ? Vos capacités actuelles répondent-elles au poste que vous envisagez d'investir ? Sinon, que devez-vous faire et quelles formations devez-vous suivre ? C'est seulement lorsque vous aurez toutes les cartes en mains que vous entamerez les démarches utiles et nécessaires.

Les démarches à suivre

Vous devez aviser votre employeur de votre décision pour ne pas le prendre au dépourvu. Il pourra de ce fait prendre les dispositions nécessaires pour votre remplacement.

De votre côté, après avoir effectué un bilan de vos compétences, vous pouvez suivre les formations utiles pour pouvoir exercer votre prochain métier. Vous pouvez demander conseil aux organismes d'emploi pour obtenir des crédits formation avec votre compte de formation, c'est un droit acquis. Vous pourrez suivre ces formations pendant une partie de vos heures de travail. Vous pourrez ainsi continuer à travailler, à percevoir votre salaire. Dans le doute, approchez l'organisme dont vous dépendez pour recevoir toutes les informations utiles.

Il existe également aujourd'hui des offres de coaching pour réussir une reconversion professionnelle. Services payants, ils ne sont pas pris en charge par les couvertures sociales. Vous devez les financer de vos propres moyens. Informez-vous sur leur notoriété avant de vous engager, les escrocs ne sont pas rares.

Souvenez-vous que la reconversion est une étape décisive. Si elle est beaucoup encouragée pendant cette période de crise, elle reste néanmoins risquée. Réfléchir, décider et programmer, c'est le gage de la réussite de tout projet !