Changement de métier : comment rédiger son CV ?

Le curriculum vitae ou CV permet à un recruteur d'avoir rapidement un avis objectif sur un parcours professionnel d'un homme comme une femme d'âges variés (avec un éventuel souhait de reconversion). Ce document doit permettre de comprendre l'ensemble des informations d'un seul coup d'œil. Bien entendu la forme comme le fond doivent être irréprochables. Les fautes d'orthographe ou de grammaire sont à bannir du CV. Il est conseillé au candidat de bien relire son CV ou de demander l'avis d'une autre personne avant d'envoyer son CV.

1. Soigner la présentation du CV pour optimiser la lecture

Un homme qui travailleTout d'abord, un bon CV est présenté sous forme de tableau divisé en plusieurs blocs avec mention sur la gauche des dates et durées de contrat (exemple : CDD 6 mois) et sur la droite du poste et des fonctions occupés. Le premier bloc peut être consacré aux expériences professionnelles, le second aux qualifications et diplômes, le troisième aux différentes compétences (Outils bureautiques, loisirs, langues…).

Les différentes puces au sein du poste occupé (exemple : Responsable de vente) permettent de détacher les différentes fonctions comme : accueil du client, rédaction de note, gestion du stock...

La couleur est à bannir du document, car de nombreuses entreprises impriment en noir et blanc. Bien entendu la photographie n'est pas obligatoire dans un CV, sauf si le projet de reconversion est dans un secteur impliquant l'image (conseiller en communication, esthéticienne...).

La typographie conseillée demeure Arial ou New Roman avec une police 12. En dessous de 12, la lisibilité est réduite. Enfin le CV doit être envoyé dans un format lisible comme PDF ou Open Office. Certains recruteurs publics (Exemple le ministère de la Justice) ne possèdent pas de licence Word ce qui empêche de lire le document. Il est à noter que les CV originaux (dessins, image…) sont effectivement conseillés dans les secteurs artistiques.

2. Expliciter le contenu du CV tout en évitant les mentions « bateau »

Le CV doit être chapeauté par une ligne mentionnant explicitement le profil du candidat et son projet de reconversion avec par exemple « Commercial, en cours de reconversion professionnelle dans le secteur Immobilier ». Le recruteur pourra donc prendre connaissance du profil même s'il ne correspond pas à 100% à ses attentes. Cet aiguillage est volontaire de la part du candidat.

Ensuite pour une personne en cours de reconversion professionnelle, l'ensemble détaillé de la carrière n'est pas forcément nécessaire. En effet, la mention incohérente de nombreux métiers peut être défavorable au candidat (candidat incapable de conserver un même emploi, sentiment de « bougeotte »…). Il convient plutôt de détailler lors de l'entretien les autres expériences et de le justifier. Dans le CV, il est important de mettre en avant les expériences et formations les plus actuelles. Évoquer une expérience dans le maquillage en 2000 pendant 6 mois pour un poste de vigile de sécurité n'a pas forcément de sens ! En outre, le candidat doit éviter les acronymes sans explication comme PCEM1 (ancien acronyme pour la première année de médecine).

Bien entendu le candidat ne doit pas non plus tomber dans les pièges "bateau". Ajouter la mention "photographie" ou "sport" dans les centres d'intérêts n'apporte aucune valeur ajoutée. En revanche mentionner un photographe célèbre (Diane Arbus) ou un niveau sportif (ceinture bleue de Karaté) peut intéresser le recruteur !

N'oubliez pas de finaliser le CV avec une lettre manuscrite qui explique les motivations et l'intérêt porté à l'entreprise. Elle permet de personnaliser la candidature tout en démontrant une bonne capacité rédactionnelle.