Le SMIC

SMIC : le salaire minimum mensuel brut et net en 2018

En France, pour protéger les employés et préserver leur pouvoir d'achat, un salaire minimum doit obligatoirement être versé : il s'agit du SMIC. Réévalué régulièrement en fonction de l'évolution des prix à la consommation, il garantit une rémunération minimale quel que soit l'emploi occupé, sans condition de diplôme ou de qualification.

Montant du SMIC horaire brut et du SMIC mensuel pour 35 heures

En 2018, le SMIC horaire brut est fixé à 9,88 € : une fois les cotisations sociales et les diverses contributions fiscales retirées, le salarié récupère un salaire net de 7,83 € minimum par heure effective.

Sur un contrat de travail classique à 35 heures hebdomadaires, le SMIC mensuel brut s'établit à 1 498,50 € - soit 1 188 € qui reviennent directement dans la poche du salarié, lorsque les charges sont déduites.

Toute personne majeure doit être rémunérée sur cette base légale. Un montant minimal qui évolue régulièrement, puisqu'il est revalorisé en fonction de l'indice des prix à la consommation. Par exemple, le SMIC a augmenté de 20 € au 1er janvier 2018, puis de 35 € au 1er octobre 2018 – il a progressé de 1,24 % sur l'année, notamment pour que les familles les plus modestes puissent faire face à l'inflation.

Comment calculer son salaire minimum ?

Afin de connaître son salaire minimum brut, il faut multiplier le nombre d'heures travaillées par le taux horaire fixé à 9,88 €. On obtient logiquement 1 498,50 € brut par mois si l'on effectue 35 heures hebdomadaires, mais l'on peut gagner moins si l'on exerce à temps partiel.

Le calcul sera légèrement différent pour les contrats à 39 heures hebdomadaires. Si les heures supplémentaires sont majorées à hauteur de 10 %, il faut multiplier les 4 heures supplémentaires par le SMIC horaire et par 110 %. En cas de majoration à 25 %, on utilise le taux de 125 % pour le calcul du salaire.

Si l'on peut très facilement connaître son salaire brut, il est plus difficile de simuler son salaire net. En effet, les charges ne sont pas égales d'un emploi à l'autre : elles varient selon la taille de l'entreprise et son secteur d'activité, entre autres.

Toutefois, pour estimer son salaire net de manière approximative, il faut retirer 23 % du salaire brut : il s'agit de la part moyenne que l'on verse au titre des cotisations obligatoires sur une rémunération brute.

Ne vous embêtez pas à faire tout de tête. Avec notre outil automatisé, vous pouvez convertir facilement un salaire brut en net. Quelques clics suffisent !

Ces éléments qui n'entrent pas dans le calcul du SMIC net

Certains salariés, bien qu'ils soient recrutés avec un salaire basé sur le SMIC, touchent en réalité plus d'argent tous les mois. En effet, le montant versé à l'employé, noté sur le bulletin de salaire, peut dépasser le salaire de base si l'on y ajoute :

  • Le remboursement de frais éventuellement engagés (pendant les déplacements professionnels, par exemple)
  • Les heures supplémentaires qui n'étaient pas prévues dans le contrat initial
  • Les primes (de participation, d'ancienneté, de vacances)

Tout comme le salaire, les primes sont soumises aux cotisations sociales. En ce sens, quand l'employeur décide de verser un 13e mois ou une prime d'ancienneté à son salarié, le montant est d'abord calculé en « brut », avant d'être reversé partiellement suite aux déductions sociales (« net ») au salarié.

Exceptions : le SMIC pour les travailleurs mineurs

Le SMIC est calculé différemment pour les jeunes de moins de 18 ans. Ainsi, en dessous de 17 ans et avec moins de 6 mois de pratique professionnelle, le jeune peut prétendre à 80 % du SMIC : 7,90 € brut par heure de travail, soit un salaire brut de 1 198,80 € par mois pour 35 heures hebdomadaires.

Entre 17 et 18 ans, lorsque l'on reste en dessous des 6 mois d'expérience professionnelle, on passe à 90 % du SMIC – ce qui correspond à un taux horaire brut de 9,88 €, pour un salaire brut mensuel de 1 348,65 €, toujours à condition de cumuler 35 heures par semaine.

Les jeunes pouvant obtenir le SMIC complet doivent avoir 18 ans révolus ou justifier de plus de 6 mois de pratique professionnelle.

Quelles perspectives d'augmentation pour le SMIC ?

Les travailleurs payés au SMIC peuvent compter sur des hausses régulières de leur rémunération. Chaque année, l'État fait appel à un comité d'experts pour décider de la revalorisation du taux horaire minimal.

En 2018, le salaire minimum brut a été augmenté, mais on a également observé une élévation du salaire net grâce à la suppression de certaines cotisations. Outre les augmentations périodiques généralement calculées en fonction de l'inflation, le salaire minimum bénéficie ponctuellement de coups de pouce. Il doit donc logiquement augmenter régulièrement, en particulier au début de l'année mais parfois aussi à d'autres moments.

Salariés rémunérés au SMIC : tenez-vous au courant des évolutions et assurez-vous qu'elles sont bien reportées sur votre bulletin de salaire. Renseignez-vous également sur les aides auxquelles vous avez droit pour gagner du pouvoir d'achat, à l'image de la prime d'activité de la CAF.

Vous aimerez peut-être aussi...